×

New York working schedule

  • Monday - Friday

    8pm - 5am
  • Saturday

    8pm - 2am
  • Sunday

    Closed

Seattle working schedule

  • Monday - Friday

    8pm - 5am
  • Saturday

    8pm - 2am
  • Sunday

    Closed

Need Help?

VOUS AVEZ OUBLIÉ VOS IDENTIFIANTS ?

SAÔNE DE STALH - SCULPTURE

Saône De Stalh - Sculptures

Sculpteur française née en 1984 à Hennebont (France), d'une mère créatrice passionnée qui lui transmet très tôt son amour pour l'art et d'un père photographe de talent, Saône de Stalh montre très vite des dispositions pour le dessin et la peinture.

Entièrement autodidacte, elle s'essaie à différents médiums (peinture, installations, photographie) mais c'est la sculpture qui s'est naturellement imposée comme son mode de création de prédilection : « Mon orientation vers la sculpture, la mise en volume, ne résulte pas d'un choix réfléchi : c'était une évidence. Pour moi, l'art doit être vivant, faire appel à plusieurs sens. Le premier de ces sens qui intervient dans la perception d'une oeuvre est bien sûr la vue. Mais une sculpture, surtout monumentale, doit également inviter les spectateurs à toucher, s'approprier l’œuvre en la découvrant autrement. Mon travail des formes douces, contrebalancé par un aspect rugueux des finitions, va dans ce sens : susciter l'envie de venir y poser la main, d'explorer une nouvelle façon de rentrer en contact avec le sujet. »

Liberté, puissance, instinct, impulsion sont autant de références associées au cheval en tant que symbole, dans sa capacité universelle à signifier un concept abstrait chez l'Être Humain, qu'elle que soit l'ère ou la civilisation à laquelle il appartient, au-delà de la réalité physique de l'animal.

La démarche

Cette notion de puissance et de mouvement est essentielle dans mon travail. Elle est renforcée par l'absence de détail sur les oeuvres : en effet, mes sculptures ne comportent ni oeil, ni crin, ni précision risquant d'arrêter l'oeil dans le suivi de la ligne. Juste un mouvement suggéré. Le travail des finitions va également dans ce sens : l'aspect rugueux, presque minéral, vise à ancrer cette rencontre dans les racines même de l'aspect sensitif, du ressenti viscéral, bien avant l'intellectualisation. Le travail des enduits cherche à suivre, à accompagner le mouvement, à jouer avec la lumière.

Le travail sur la teinte bleue prolonge et renforce ce sentiment : en effet, mon travail actuel repose sur cette couleur, dans toute la richesse de sa symbolique. Etant immatériel, le bleu, lorsqu'il est appliqué sur quoi que ce soit, dématérialise l'objet sur lequel il se trouve. Mi ombre, mi lumière, il est le chemin de l'infini, où la réalité devient rêve.

Une grande partie de mon travail repose également, en opposition à l'aspect impulsif et imprévisible représenté par le sujet lui-même, sur la notion du parfait « point d'équilibre » afin de capter ce moment de suspension du temps, d'instantané de l'élan qui précède le point de bascule. En effet, pour prendre l'exemple des chevaux, tous mes sujets sont représentés au galop, symbole absolu de liberté mais également grand défi technique puisqu'il s'agit d'une allure obtenue justement par une perte d'équilibre : le cheval « tombe » dans le galop.

Ressenti instinctif et fragilité du mouvement sont donc les principaux axes sur lesquels est basé mon travail actuel.

HAUT